Avis
Image en vedette
Division scolaire Louis Riel au ManitobaGoogle Maps

Note : Cet article a été traduit automatiquement en français.

(Coalition pour la campagne en faveur de la vie) - Je souhaite vous faire part des derniers développements d'une histoire concernant les frasques scandaleuses du district scolaire Louis Riel au Manitoba. Mais tout d'abord, j'ai une question à poser : Qui choisit les administrateurs démocratiquement élus qui vous représentent au sein de votre conseil scolaire local ?

Doit-il s'agir des électeurs qui vivent dans la circonscription ? Ou d'une poignée de seigneurs autoproclamés ?

Le bon sens, et la longue tradition démocratique du Canada, suggèrent qu'il s'agit de le peuple qui choisissent leurs représentants élus pour les quatre prochaines années, en votant.

Mais apparemment, ce n'est pas le cas dans le LRSD, étant donné ce qui est arrivé à la conseillère scolaire Francine Champagne. Huit de ses collègues du conseil d'administration ont essentiellement Elle a été "non élue", contournant ainsi le processus électoral et excluant les électeurs.

Voici l'histoire : ....

Francine a été l'un des neuf administrateurs démocratiquement élus du LRSD depuis les élections municipales de 2022 au Manitoba. Le mot clé est "était".

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ses huit collègues administrateurs du conseil d'administration se sont ligués contre elle en juin 2023 en raison de messages sur les médias sociaux exprimant son opposition à l'idéologie transgenre extrême.

Comme vous le savez, l'idéologie transgenre s'est emparée du système éducatif et s'est infiltrée dans les salles de classe. Les enseignants "éveillés" s'emploient désormais avec zèle à convaincre les petites filles qu'elles sont peut-être "nées dans le mauvais" corps, et il en va de même pour les petits garçons.

Ces enfants, soumis à un lavage de cerveau, en viennent alors à croire qu'ils ont besoin de bloquer leur puberté et de se faire bistouri pour "réparer" leur "mauvais corps".

L'un des mèmes Facebook partagés par Francine, que les autres administrateurs considèrent comme une violation du code de conduite, se lit comme suit :

Redonner aux hommes leur masculinité. Redonner de la féminité aux femmes. Redonner de l'innocence aux enfants.

Vous trouverez ci-dessous deux autres mèmes Facebook partagés par Francine que le conseil d'administration considère comme des violations du code de conduite.

Voyez-vous quelque chose de mal dans ce qu'elle a posté ? Certainement pas.

Cependant, ses collègues administrateurs, qui se sont tous abaissés à adorer l'idole du transgendérisme, ont décidé qu'ils avaient le pouvoir de priver de leurs droits les électeurs qui avaient élu Francine.

Ils ont dépouillé Francine de son droit à la liberté d'expression garanti par la Charte - et du droit des électeurs à ce que leur représentant s'exprime sur les questions qui leur tiennent à cœur - en la suspendant à plusieurs reprises et en la privant de trois mois de salaire !

Peu importe qu'elle ait exprimé les préoccupations des électeurs qui l'ont élue, y compris des chrétiens, des musulmans et des personnes d'autres confessions !

Ces administrateurs antidémocratiques ont également pris l'initiative sans précédent de déposer une requête auprès de la Cour du Banc du Roi, demandant à un juge de "désélire" Francine.

En d'autres termes, ils ont demandé à la Cour de la démettre de ses fonctions, ce qui équivaut à en privant les électeurs de son quartier de leur droit démocratique d'engager ou de renvoyer leurs représentants tous les quatre ans.

Ce sont les électeurs du quartier 1 qui ont ce droit ! Pas une poignée d'administrateurs !

À la suite de ces sanctions humiliantes et des attaques de ses collègues dans les médias, elle a été poussée à démissionner. déclaration publique.

La bande des huit administrateurs voyous a effectivement forcé une administratrice dûment élue à quitter son siège, et a annulé les résultats d'une élection démocratique. Ce faisant, ils ont attaqué les fondements de notre démocratie.

Administrateurs Sandy Nemeth, Chris Sigurdson, Cindy Turner, Chipalo Simunyola, Irene Nordheim, Ryan Palmquist, Pamela Kolochuk, et Darlene Gerrior a voté pour annuler les résultats de l'élection de 2021Il s'agit là d'un véritable crime de lèse-majesté, qui utilise le "Code de conduite" du LRSD pour punir Francine d'avoir exercé ses droits constitutionnels en tant que citoyenne canadienne et représentante dûment élue !

Les administrateurs anti-démocratiques doivent démissionner

Ces personnes ont fait preuve de mépris à l'égard du processus démocratique et de ceux qui ont des opinions divergentes.

Et ils continueront à le faire - à moins que quelqu'un ne leur demande des comptes pour les abus commis à l'encontre de Francine Champagne et des électeurs qu'elle représentait.

Par leur comportement partial et autoritaire, ils ont clairement démontré que ils sont inaptes d'occuper un poste élu dans une juridiction démocratique.

Ils doivent démissionner.

Exiger la démission des administrateurs anti-démocratiques

Voici la liste des conseillers scolaires de la Division scolaire Louis-Riel, ainsi que leur numéro de téléphone et leur adresse électronique, afin que vous puissiez leur demander de démissionner. N'hésitez pas à les contacter dès maintenant :

Sandy Nemeth, présidente
Quartier 3

204-230-6475
[email protected]

Chris Sigurdson, vice-président
Quartier 2

204-230-4601
[email protected]

Cindy Turner
Quartier 1

204-294-3047
[email protected]

Irene Nordheim
Quartier 2

204-290-3739
[email protected]

Darlene Gerrior
Quartier 3

204-293-3621
[email protected]

Ryan Palmquist
Quartier 3
204-290-9976
[email protected]

Pamela Kolochuk
Quartier 4

204-297-5339
[email protected]

Chipalo Simunyola
Quartier 4

204-688-7479
[email protected]

S'il vous plaît être respectueux dans vos communications.

Ensuite, signer notre pétition demandant à ces huit administrateurs anti-démocratiques de démissionner. Cliquez ici pour signer la pétitionet partagez-la avec toutes les personnes que vous connaissez dans la juridiction de la division scolaire Louis Riel.

En conclusion, nous devons tous prier pour la conversion de ces membres "réveillés" du conseil d'administration. Jésus l'exige. Mais nous devons aussi prendre des mesures contre leurs abus de pouvoir.

Gardez également Francine dans vos prières, car, comme vous pouvez l'imaginer, cela a été une épreuve stressante pour elle.

Reproduit avec l'autorisation de Coalition pour la campagne en faveur de la vie.